/* */

The BioAg Alliance se fixe l’objectif d’utiliser ses solutions à base de micro-organismes sur 100 à 200 millions d’hectares d’ici 2025

23/11/2015

Les avancées scientifiques et l’émergence de nouveaux produits devraient augmenter significativement la demande en technologies microbiennes pour les 10 ans à venir. Ces technologies vertes permettent d’augmenter le rendement des cultures et de compléter ou de remplacer les produits chimiques et les engrais d’usage agricole.

Saint Priest, 23 novembre 2015 - Monsanto et la société Novozymes annoncent cette semaine le nouvel objectif de superficie fixé d’ici à 2025 pour leur activité concernant les micro-organismes. Les deux partenaires de The BioAg Alliance conjuguent leurs expertises pour accélérer le développement de nouvelles solutions à base de micro-organismes afin de transformer l’agriculture. Ils prévoient d’utiliser leurs produits sur 100 à 200 millions d’hectares (250 à 500 millions d’acres) mondialement soit l’équivalent de 25 à 50% des terres cultivées aux USA. Les produits de The BioAg Alliance sont actuellement utilisés sur 26 millions d’hectares.

« Les nouvelles technologies biologiques agricoles peuvent compléter les solutions dont dispose chaque agriculteur », explique Robb Fraley, Vice-président exécutif et Directeur de la technologie de Monsanto. « Ces produits s’ajoutent à une approche systémique intégrée nécessaire dans une agriculture moderne puisqu’ils réunissent l’élevage, la biotechnologie et les pratiques agronomiques pour améliorer et protéger le rendement des cultures. »

« L’augmentation de la population mondiale et les changements de régimes alimentaires nécessitent de produire plus sur nos terres arables tout en utilisant moins de ressources. Les micro-organismes présents dans la nature sont puissants et peuvent nous aider à atteindre cet objectif », selon Thomas Videbæk Vice-président exécutif et directeur du développement de Novozymes. « La science est complexe mais plus nous apprenons d’elle plus nous comprenons l’importance de la santé des populations de micro-organismes présents dans le sol et autour des plantes. »

Ces solutions sont dérivées de différents micro-organismes tels que des bactéries et des champignons. Il y a environ 50 milliards de micro-organismes dans une cuillère à soupe de terre et de nouvelles méthodes de recherche, de nouvelles technologies de fermentation, de séquençage et d’analyse de l'ADN ont permis d’identifier les plus utiles pour les agriculteurs.

Le nouvel objectif de 100 à 200 millions d’hectares est le premier à être communiqué depuis l’annonce du partenariat The BioAg Alliance en décembre 2013. Chaque produit appliqué à base de micro-organismes compte pour atteindre l’objectif total. Cela signifie que si 2 ou 3 produits sont utilisés sur le même hectare de terre, cela fera 2 ou 3 hectares vers l’objectif fixé. Cet objectif traduit l’importance accordée à l’augmentation continue de la demande de produits actuels et de nouvelle génération ainsi que la contribution importante des nouveaux produits à base de micro-organismes dès 2020.

The BioAg Alliance est aujourd’hui à la tête du principal programme de recherche mondial en matière de micro-organismes afin de développer la prochaine génération de produits. Cette année seulement, The BioAg Alliance a testé plus de 2 000 souches microbiennes sur 500 000 parcelles expérimentales sur plus de 50 sites aux Etats-Unis.

The BioAg Alliance indique que des essais sur le terrain ont produit des résultats prometteurs dans différentes zones géographiques. Les meilleurs micro-organismes du programme de recherche 2015 ont permis d’augmenter les rendements de maïs de 6,4 à 8 quintaux à l’hectare et ceux de soja par 2 quintaux par hectare.

The BioAg Alliance a déjà mis sur le marché deux types de produits à base de micro-organismes : un inoculant qui aide les plantes à absorber plus de nutriments et des produits de biocontrôle qui aide à protéger les plantes contre les insectes et les maladies. Ces produits peuvent être utilisés en grandes cultures comme le soja et le maïs ou en cultures fruitières ou maraîchères.

The BioAg Alliance souligne qu’elle envisage de continuer sa recherche de partenariats avec des universitaires, des institutions publiques, des chercheurs ainsi que des entreprises qui étudient les micro-organismes et leurs aptitudes. Le nouvel objectif de superficie n’impacte pas les objectifs financiers à long terme communiqués précédemment.

À propos du groupe Monsanto

Monsanto Company est un fournisseur mondial de premier ordre de solutions technologiques et de produits qui améliorent la productivité des exploitations agricoles et la qualité des produits alimentaires. Monsanto a pour ambition de permettre à des exploitants de petites ou de grandes propriétés agricoles de produire davantage sur leurs terres tout en améliorant la conservation des ressources naturelles de notre planète, comme l'eau et l'énergie. Pour en savoir plus sur nos activités et nos engagements, veuillez consulter les sites: www.monsanto.fr, www.decouvrir.monsanto.fr et www.monsanto.com. Suivez-nous sur Twitter® à www.twitter.com/MonsantoFrance et www.twitter.com/MonsantoCo ou sur le blog de la société à www.monsantoblog.com, ou inscrivez-vous pour recevoir notre lettre d’information RSS Feed : News Release RSS Feed

A propos du partenariat The BioAg Alliance

Annoncée en décembre 2013, The BioAg Alliance est unique dans l’industrie et réunit le potentiel de recherche, de développement et de production de Novozymes aux découvertes en micro-organismes, à la biologie de pointe,  aux terrains d’essais et aux capacités commerciales de Monsanto. Les résultats sont une découverte globale, un développement et une collaboration commerciale afin d’aider les agriculteurs du monde entier à relever le défi de produire plus avec moins tout en ayant une approche durable au bénéfice de l’agriculture, des consommateurs, de l’environnement et de la société en général.

A propos de Novozymes

Novozymes est le numéro un mondial des solutions biologiques. La société a amélioré les performances industrielles tout en préservant les ressources de la planète et en aidant à vivre mieux grâce aux consommateurs, aux partenariats et à la société en général. En tant que premier fournisseur mondial d’enzymes et de technologies microbiennes, cette bio-innovation permet de meilleurs rendements agricoles, le lavage à basse température, la production à faible consommation en énergie, le carburant renouvelable et bien d’autres avantages pour aujourd’hui et pour demain. www.novozymes.com

Le communiqué en anglais peut être consulté ici.

Pour plus d’informations sur Monsanto SAS en France veuillez contacter :

FleishmanHillard Paris

Julie Busson

Tel: 01 73 78 17 62

Mail: julie.busson@fleishmaneurope.com