/* */

Pour la 2ème année dans le cadre de la fondation C.Génial, Monsanto reçoit des professeurs de lycée et collège

15/01/2016

Après un succès notoire en 2014, nous avons décidé de renouveler une expérience très enrichissante.  Les visites de nos trois sites de la Mézière (35), Nîmes (30) et Saint-Priest (69) ont été organisées dans le cadre de l'opération Professeurs en entreprise 2015, menée sous l’égide de C.Génial, une fondation qui veut promouvoir la culture scientifique et technique auprès des jeunes, en particulier en lançant des ponts entre le monde de l’éducation et celui de l’entreprise.

Cette année, les sites et les thèmes étaient très diversifiés. A la Mézière le 11 décembre, la discussion avec le directeur du site, Jakob Witten, tournait autour de la sélection génétique, des semences de maïs, et de la recherche sur le maïs ensilage, un fourrage de qualité destiné à l’alimentation du bétail, en particulier des vaches laitières. Les laboratoires ont été visités. Ce n’était pas la saison pour voir du maïs sur pied dans les champs d’expérimentation de la région, mais il a été rappelé néanmoins que la station de recherche de la Mézière est responsable d’un réseau d’expérimentation de milliers de parcelles en Bretagne et Normandie visant à identifier les meilleures variétés de maïs adaptées à l’Europe du Nord. « A La Mézière, nous travaillons depuis 2004 exclusivement sur le maïs destiné à l’ensilage, qui est un aliment très intéressant pour les vaches laitières et d’autres animaux », explique Jakob Witten.

 

A Nîmes le 11 décembre, le programme prévu par Patricia Poggi et Guillaume Lacarrière, respectivement Directrice du site et Directeur commercial pour les semences potagères, était bien différent. On a parlé de sélection génétique de semences d’une vingtaine de cultures potagères et fruitières : melon, tomate, salade, concombre, poivron, aubergine etc, ainsi que de la production de graines de qualité. Les serres de sélection de concombre, l’atelier d’extraction des semences de melon, le laboratoire de biologie cellulaire, ainsi que le centre logistique ont été visités. Le site de Nîmes joue en effet un rôle majeur de livraison de toutes ces semences – portant les marques Séminis ou de Ruiter – vers les zones de maraîchage de France et d’Europe du sud.

A Saint-Priest (69), siège social de Monsanto en France, la discussion a été intense, mais les visites plus limitées car il s’agit d’un site de bureaux qui regroupe les principales fonctions de direction et de support de l’entreprise. Les échanges ont porté sur des questions comme: rôle et objectifs de Monsanto, contribution à l’agriculture française, biotechnologies et OGM, agriculture bio, image, principes de recrutement des employés et formation. Un sélectionneur de salade est venu expliquer son métier – ou plutôt sa passion - et montrer la complexité pour répondre à la demande des consommateurs. Isabelle Zonca, Directrice des ressources humaines, a rappelé les valeurs de l’entreprise et indiqué que « certes, la formation est essentielle en début de carrière mais, au-delà, nos critères d’embauche portent essentiellement sur le potentiel et  la personnalité des candidats : initiative, leadership, ou créativité ».

Au total, ce sont presque 30 professeurs de lycées et collèges qui ont souhaité mieux comprendre l’activité de Monsanto et surtout poser des questions, toujours très nombreuses ! Des spécialités très diverses étaient représentées: sciences de la vie, génie biologique, physique, chimie, mathématiques, économie, biochimie, ou histoire-géographie.

Rendez-vous est donc donné pour l’année prochaine ! Certains professeurs envisagent même de revenir avec leurs élèves.

Pour en savoir plus sur les thèmes et les organisateurs, vous pouvez cliquer ici : C.Génial.