/* */

Monsanto annonce avoir conclu un accord de licence mondial avec le Broad Institute sur une technologie fondamentale de modification du génome.

11/10/2016

ST. LOUIS (11 octobre, 2016) – La société Monsanto a annoncé aujourd'hui qu'elle avait conclu un accord de licence mondial pour l'utilisation dans le domaine agricole de la technologie de modification - ou d’édition - du génome CRISPR-Cas avec le Broad Institute du MIT et de Harvard.

Le Broad Institute est un leader mondial du développement et de la diffusion des technologies CRISPR d’édition du génome ; il possède plusieurs brevets délivrés aux États-Unis concernant la technologie CRISPR-Cas. Les parties, qui partagent une philosophie commune d’octroi large de licences pour faire bénéficier de leurs innovations, prévoient que cet accord de licence apportera un large éventail d'améliorations du matériel génétique pour l'agriculture mondiale.

« La licence du Broad Institute concernant le CRISPR-Cas donne accès à un outil intéressant pour notre activité de recherche sur l’édition du génome, qui est en pleine croissance » indique Tom Adams, Docteur de recherche et Directeur de la Biotechnologie chez Monsanto. « La technologie d’édition du génome est complémentaire des activités de recherche axées sur la découverte que nous menons en continu, c'est une incroyable ressource pour exploiter plus largement  nos banques de germplasm et de génomes, qui sont parmi les meilleures au monde. »

Conformément à l'accord annoncé aujourd'hui, le Broad Institute accorde à Monsanto une licence non exclusive à l'échelle mondiale pour des applications agricoles de la technologie CRISPR-Cas. Les conditions complémentaires de l'accord n'ont pas été divulguées.

« Les techniques d’édition du génome sont des méthodes précises qui permettent d'accroître considérablement la portée et l'efficacité des recherches qui peuvent améliorer la santé humaine et l'agriculture dans le monde », explique Issi Rozen, Directeur des affaires du Broad Institute. « Nous sommes incités à envisager l'utilisation de ces outils pour apporter des solutions responsables qui aident les agriculteurs à répondre aux demandes de notre population en croissance ».

Les technologies d’édition du génome procurent un outil scientifique fondamental qui peut conduire à des avancées décisives pour l’agriculture. Le CRISPR-Cas fonctionne en effectuant des modifications parfaitement ciblées dans l’ADN de la cellule, d’une manière semblable à la fonction recherche et qui remplace les traitements de texte actuels. Les technologies d’édition du génome comme CRISPR-Cas permettent aux scientifiques de promouvoir l'intégration dirigée de gènes spécifiques et de renforcer les caractéristiques bénéfiques ou de supprimer les caractéristiques indésirables des plantes. Ces techniques permettront aux phytogénéticiens de produire plus efficacement de meilleurs hybrides et de meilleures variétés.

 

À propos du groupe Monsanto

Monsanto Company est un fournisseur mondial de premier ordre de solutions technologiques et de produits qui améliorent la productivité des exploitations agricoles et la qualité des produits alimentaires. Monsanto a pour ambition de permettre à des exploitants de petites ou de grandes propriétés agricoles de produire davantage sur leurs terres tout en améliorant la conservation des ressources naturelles de notre planète, comme l'eau et l'énergie. Pour en savoir plus sur nos activités et nos engagements, veuillez consulter les sites: www.monsanto.fr, www.decouvrir.monsanto.fr et www.monsanto.com. Suivez-nous sur Twitter® à www.twitter.com/MonsantoFrance et www.twitter.com/MonsantoCo ou sur le blog de la société à www.monsantoblog.com, ou inscrivez-vous pour recevoir notre lettre d’information RSS Feed : News Release RSS Feed

Pour plus d’informations sur Monsanto France veuillez contacter :

FleishmanHillard Paris
Julie Busson
Tel : 01 73 78 17 62
Mail : julie.busson@fleishmaneurope.com  

Le communiqué original en anglais est accessible ici : http://news.monsanto.com/press-release/corporate/monsanto-announces-global-licensing-agreement-broad-institute-key-genome-edi

-oOo- 

Mise en garde concernant les informations prospectives

Certaines déclarations du présent communiqué sont des "déclarations prospectives”, notamment celles qui concernent les prévisions de résultats financiers de l'entreprise, les performances "produit" actuelles et futures, les homologations réglementaires, les plans d'affaires, les plans financiers, et d'autres faits non établis, comme la proposition de transaction avec Bayer Aktiengesellschaft (“Bayer”). Ces déclarations s'appuient sur les attentes et sur les informations disponibles du moment. Cependant, comme ces déclarations sont basées sur des facteurs qui entraînent des risques et des incertitudes, les performances et les résultats réels de l'entreprise peuvent différer de façon importante de ce qui a pu être annoncé ou sous-entendu par les déclarations prospectives. Les facteurs qui pourraient causer ou contribuer à ces différences sont notamment, entre autres : les risques relatifs à la proposition de transaction entre l'entreprise et Bayer, (y compris le risque que les actionnaires de l'entreprise n'approuvent pas cette transaction), le risque que les validations réglementaires requises pour la transaction ne soient pas obtenues aux conditions ou dans les délais prévus, (voire pas obtenues du tout), le risque que d'autres conditions ne soient pas remplies pour que la transaction ait lieu, le risque que des perturbations ou des incertitudes relatives à la proposition de transaction puissent nuire aux activités de l'entreprise, à ses performances financières et/ou à ses relations avec des tierces parties, et le risque que certaines restrictions contractuelles pendant le déroulement de la transaction puissent affecter négativement la capacité de l'entreprise à saisir des opportunités commerciales ou à mener à bien des transactions stratégiques; la concurrence permanente au niveau des semences, des caractères agronomiques et des produits chimiques agricoles; l'exposition de l'entreprise à divers imprévus, notamment ceux qui concernent la protection de la propriété intellectuelle, le respect de la réglementation et la rapidité avec laquelle les homologations sont obtenues, et la compréhension et l'acceptation de la part du public de notre biotechnologie et de nos autres produits agricoles; la réussite des activités de recherche et de développement de l'entreprise; l'issue des principales affaires judiciaires (y compris des éventuels litiges relatifs à la proposition de transaction avec Bayer) ; les évolutions liées aux devises et aux économies étrangères; les fluctuations de prix des produits de base; le respect de la réglementation applicable à nos activités de fabrication; l'exactitude des estimations de l'entreprise quant aux niveaux de stocks destinés à la distribution; les récentes hausses des niveaux d'endettement, la disponibilité permanente de capitaux et de financements et les actions des agences de notation; la capacité de l'entreprise à répondre à ses besoins de financement à court terme et à recouvrer le paiement des produits qu'elle vend; les effets du climat, des catastrophes naturelles, des accidents, et des violations de la sécurité (dont les incidents de cybersécurité), sur les activités agricoles ou sur les installations de l'entreprise; et d'autres risques et facteurs détaillés dans le dernier rapport périodique en date remis par l'entreprise à la SEC (la Commission des opérations de Bourse). Il ne faut pas se fier indûment à ces déclarations prospectives, qui correspondent uniquement aux paramètres connus à la date de publication du présent communiqué. L'entreprise précise n'avoir actuellement ni l'intention, ni l'obligation d'effectuer des mises à jour concernant les déclarations prospectives ou les facteurs susceptibles d'avoir un impact sur les résultats réels.